Imagerie par résonnance magnétique

Amylose et IRM
(Pr Alain Rahmouni et Dr Jean-François Deux, Service d'Imagerie Médicale )

L’IRM est généralement utilisée en complément de l’échocardiographie car il permet de visualiser avec une grande précision les différentes structures anatomiques du cœur. 

Cet examen d’imagerie utilise les propriétés magnétiques de l’hydrogène présent dans les molécules d’eau constituant plus de 80% dans notre corps. Soumis à un champ magnétique, l’hydrogène émet un signal qui une fois est interprété et retranscrit en signal numérique par l’ordinateur donne des images en 3 dimensions très précises des organes.   

Cet examen d’imagerie permet en particulier de :

visualiser précisément la distribution de l’hypertrophie

mesurer précisément les épaisseurs des parois myocardiques

mesurer la masse du ventricule gauche

révéler des « plages de rehaussement tardif » témoignant des zones de nécroses ou de fibroses fréquemment observés dans l’amylose.

L’examen est totalement indolore et ne peut être pratiqué si le patient porte un pace-maker.

Vous êtes ici : Accueil Espace patient Le diagnostic Les examens nécessaires pour le diagnostic Examens pratiqués dans le cadre de l'amylose Imagerie par résonnance magnétique