La néphropathie amyloïde

Approche néphrologique
(Pr Philippe REMY, Service de Néphrologie)


L’atteinte rénale est fréquente dans les amyloses AL. Elle est liée aux dépôts des protéines produites de façon anormale dans le rein. En fonction de l’endroit du dépôt (glomérulaire ou tubulaire) l’atteinte rénale peut différer.

L’atteinte glomérulaire est la plus fréquente et est responsable d’une perte de la fonction de filtre rénale (glomérule) entrainant une «fuite des protéines» dans les urines. Ce syndrome est appelé «syndrome néphrotique». Il peut être objectivé dans de nombreuses maladies rénales.

Le syndrome néphrotique est défini biologiquement par une protéinurie élevée et une hypoalbuminémie. On retrouve la triade : la présence d'œdèmes, une protéinurie significative (c'est-à-dire une perte urinaire de protéines supérieure à 3 grammes par jour) et une hypoprotidémie (baisse de la concentration de protéines dans le sang à moins de 60 grammes par litre, la concentration normale étant d'environ 65 g/l).

L’atteinte rénale amyloïde est donc recherchée par le dosage des protéines (albumine) dans le sang et les urines. Le diagnostic justifie fréquemment la réalisation d’une biopsie rénale.

Vous êtes ici : Accueil La néphropathie